10/12/2006

L'angoisse

BARRE_9

L'angoisse qui envahi tout votre corp et vous empèche de vivre normalement, surtour lorsque vous vous savez condmné à tord, c'est l'attente d'un procès en appel des décisions prises à votre égard. Ne pas connaitre la date d'audience, devoir rassembler toute les preuves et les argumentations qui prouverons que le jugement précédent fut érronné, que la défense n'a pas étée comprise, prouver que le parquet qui vous a condamné n'a pas approuver la demande de précision sur les conditions de votre premier jugement qui n'était pas bien précise avec les mots, (Principalement) et (présence régulières) que nous demandions d'enlever pour mieux préciser les conditions de la liberation probatoire incomprise par toute les parties et même les personnes non concernée par le dossier. la confusion ensuite entre participation et collaboration entre deux ou trois association dont une ne s'occupais que de famille dont les enfants sont décédé, deux  associations parrainée mais qui avais ses propres activités et dissoutes à ce jours pour mauvaises gestion.

L'attente, la lenteur des décisions, ne pas savoir les décisions qui seront prises, quand et comment se présenter, quel sera le verdic, qui sera présent, seront nous compris, quand finira cet harcelement sur un passer que l'ont veut oublier, qu'en est-il des véritables coupables...? tant de questions, tant de pressions, tant de méchanceté. Comment un être hmain peut-il survivre à ses peurs, a ses craintes, a ses attentes, comment peut-il immaginer que de victime il devient non seulement coupable mais en plus poursuivi pendant près de 7 longues années pour des faits qu'il n'a pas commis mais qu'il a été forcer de subir, et tout cela pour avoir été sincère avec son bureau de probation, les mots (principalement et présence régulière) l'ayant mit en erreur dans les conditions qui lui ont été attribuées alors qu'il ne voulais par la création de sonASBL que rendre et donner la dignité et l respect humain à tout citoyens. Est-ce condamnable que de vouloir aider les gens? est-ce punissable de donner a manger à ceux qui ont faim, à dormir à ceux et celles qui dorment dans la rue? mais surtout est-ce mal d'aider les autres avec son propre revenu?

J'ai à l'&poque accepter la sentence, accepter d'être reconnu coupable car je voulais en finir avec cette histoire, être éloigné de mes détracteurs, vivre en paix avec moi-même, mais apparamment Dieu en aura voulu autrement, me met il à l'épreuve?

 

 

17:35 Écrit par Une victime d'un pervers et de la justice dans Injustice | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.