09/12/2006

Un courage énorme

J'OUVRE MON COEUR  "extrait du future livre en préparation"

Il m'aura fallu un courage énorme et une force incroyable pour enfin ouvrir mon coeur dans cette affaire, dévoilé les faits réel de ce que j'ai pu subir de 1994 à 1999 soit pendant 5 longues années dans les coulisses de la peur, de la honte, de la menace, du raquette et des chantages que je subissais contamment par mes détracteurs dont un seul en était le chef et le responsable qui entrainais d'autres plus faibles que lui a participé  a ses phantasmes de supériorité à mon égard. J'entendais parfois ce pervers menacé d'autres personnes si ils ne réalisais pas ce qu'il demandais de me faire subir et ils s'exécutait aussi par crainte de représaille certainement. lorsque je me retrouvais seul, il m'arrivais de pleurer, de m'appitoyer sur moi-même, de me maudir pour ce que je devais subir et la peur en moi grandissais toujours en me demandant ce qu'il allait encore m'arrivé, j'éssayais par tout les moyens de ne pas énerver ce pervers car la moindre contradiction le mettait en colère et j'en subissais les conséquences.

Ce qui me frape en ce moment  c'est qu'aucune visite médicale n'a été ordonnée par le juge d'instruction de l'époque, que jamais il n'a été demander de vérifié les traces éventuelles sur mon corp, aucune confrontation n'a eu lieu. Non pour la justice je n'était que le véritable coupable désigné. Certains des jeunes disais ne pas se connaitre mais avouait fréquenter pourtant le même école, la justice parle de faits de février 1999 à mars 1999 alors qu'a cette époque cette même justice m'avait incarcérer pour 40 jours.

Des constatations donc troublant qui n'ont pas été relever dans le dossier qui fut baclé.

 

Nous devons nous soutenir contre toute violence, toute soumissions et contre toutes les injustices que subissent bon nombre de personnes.

 

Tout les articles de ce blog paraittrons dans le livre "J'ouvre mon coeur" 

 

14:59 Écrit par Une victime d'un pervers et de la justice dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.